Rechercher

Comment arrêter de paraître et commencer à Être

Il y a quelque temps, j'ai réfléchi à la difficulté pour nous, êtres humains, d'être simplement, sans complexe, sans peur conditionnée, sans besoin ou désir d'impressionner les autres.

C'est cette réflexion à voix haute qui m'amène à partager cet article avec vous aujourd'hui, en prenant comme point de départ les questions suivantes,


Pourquoi avons-nous ce besoin d'impressionner les autres ?

De quoi voulons-nous convaincre les autres ?

Qui représente cet autre ?


Souvent, lorsque nous nous montrons aux autres, lorsque nous ouvrons notre cœur, nous courons le risque d'être blessés.

En s'affirmant en tendant la main, on court le risque d'être rejeté.

Être pleinement soi-même en s'affirmant se paie en se déchirant.


Alors, est-il possible d'être soi-même sans ouvrir son cœur ?

Comment se sentir vivant, vivre des sensations sans peur, sans crainte de la vie, quand sommes-nous si dépendants de l'approbation des autres ?

Comment vivre sans avoir peur de se retrouver face à face ? Est-ce possible ?


Ce chemin n'est pas tracé de l'extérieur vers l'intérieur, mais au contraire, comme je le dis souvent, la sortie est vers l'intérieur, est comme une spirale qui mène à l'intérieur de chacun de nous.

Et cette sortie, si vous acceptez de poursuivre la lecture, vous donnera des indices sur la façon de commencer à vous accepter, à vous connaître, à oser exprimer qui vous êtes vraiment et ainsi être en mesure de rétablir le flux naturel entre le monde intérieur et le monde extérieur. Ouvrir en vous une voie essentielle qui vous permettra de vous constituer en être et de vous réaliser à partir de la liberté.


Comme toute histoire a un point de départ, celle-ci commence au niveau social où nous avons été conditionnés, modelés par nos familles depuis un très jeune âge et se poursuit ensuite avec le modèle éducatif. Ce modèle éducatif continue à nous modeler, nous préparant à correspondre de la manière la plus exacte possible au système dans lequel nous vivons. Un modèle que nous intériorisons en grandissant et que nous nous approprions, parce que nous avons ce désir d'appartenance tellement ancré en nous que nous ne nous opposons pas, parce que le prix à payer est de quitter le système, d'être étiqueté comme peu ou pas socialement adapté.

Nous continuons à reproduire ce besoin d'appartenance auquel s'ajoute le besoin de reconnaissance, porté main dans la main par la nécessité de réussir à partir de quelque chose de plus académique, moulé, pré stipulé qui gagne en force et déplace le simple être.



Ainsi, l'identité commence à se construire à partir de ce lieu du must be alors que votre moi le plus profond vous demande simplement de le laisser être. Dans ce genre de course, on commence à oublier de ressentir, à oublier de respirer et par conséquent à s'éloigner de plus en plus de son Être qui se forge autour de lui une sorte d'armure "nécessaire" pour pouvoir répondre aux exigences de la famille et de la société.


Je vous invite aujourd'hui à arrêter cette course incontrôlée et à prendre le temps de respirer, de sentir. Que vous faites un vide en vous et que vous vous connectez avec lui, que vous vous connectez avec votre peur, avec votre douleur, avec le découragement que vous portez peut-être depuis longtemps ou avec tant d'émotions que vous avez gardées en vous.

Que vous commenciez à laisser tomber les couches de cette armure et peut-être avec elles les larmes d'avoir perdu votre chemin, de vous être éloigné et qu'aujourd'hui vous en payez le prix.


Je vous propose de vous connecter avec votre peur, avec votre douleur, avec votre découragement et seulement alors à commencer à contacter ce qui vous apporte du plaisir, ce qui vous apporte de la joie, ce qui vous fait vous sentir comblé, parce que c'est cela la vie, à vous reconnecter avec cette douleur qui a été réprimée.

Ce voyage vous amènera à trouver le conflit que vous avez avec vous-même, il vous invitera à regarder ce conflit en face, à l'affronter afin de commencer à sortir de ce cercle vicieux de douleur, de frustration, de remise en question perpétuelle qui ne mène à rien, un cercle plein de contradictions, pour commencer à sortir de ce conflit continu et perpétuel avec vous-même dans lequel,


Le « moi » essaie de contrôler le corps

Le mental, essaie de contrôler les sentiments

Et la volonté tente de contrôler les peurs et les angoisses.


Et cela demande beaucoup de courage, parce que parfois il peut sembler plus facile de continuer à faire semblant d'être, de continuer à porter un masque que de l'enlever et de découvrir qui on est vraiment.

Ce conflit vient saper votre énergie et détruire votre paix intérieure, un conflit entre ce que vous êtes et ce que vous devriez être. En voulant s'adapter à la culture, à la société, à votre famille, vous vous effondrez, vous devenez névrosé et le résultat est la peur de vivre, la peur de la vie.

Pour briser cet "enchantement", je vais vous proposer de vous enraciner, l'enracinement est ce qui vous permettra d'arrêter de vous battre avec vous-même, d'arrêter de répéter le même comportement destructeur. Cette connexion énergétique entre vos pieds et la terre vous permettra d'ouvrir votre cœur sans craindre de ressentir la blessure qui vous a amené à le refermer et donc de vous enfermer dans ce conflit que vous avez avec vous-même dans laquelle vous luttez pour être aimé et en même temps vous avez peur d'être aimé.

Le lien avec ce terrain reflétera la quantité d'énergie ou de sentiment que vous laissez entrer en vous, dans le bas de votre corps, et comment est votre relation avec ce terrain sur lequel vous vous tenez.


Une étape importante à franchir pour commencer à s'accepter soi-même car c'est cette acceptation qui fera ensuite place au changement, contre le conflit primaire de la peur de vivre et d'être.

Dans le travail de psychothérapie corporelle et plus particulièrement dans l'analyse bioénergétique, qui est ma formation, le travail corporel va de pair avec le processus analytique, ce qui en fait une approche centrée sur le corps et l'esprit des problèmes émotionnels.

Ainsi, en tant que psychothérapeute corporelle, mon travail consistera à vous accompagner dans la reconnexion avec vous-même, en découvrant peut-être,


Pourquoi l'étincelle dans vos yeux n'est plus là ?

Qu'est-ce qui a empêché cette flamme de la vie d'être entretenue et exprimée ?

De quoi avez-vous inconsciemment peur ?

Prendre conscience de la façon dont vous détruisez votre corps aujourd'hui, manger correctement, dormir suffisamment, vous surcharger de travail, vous inquiéter de ce que les gens vont dire ?

Pour découvrir qui vous êtes ?


Apprendre à être soi-même et rétablir le lien originel avec son être, c'est comme rentrer à la maison après un long voyage et cela vous invite à revisiter chaque pièce, qui serait ici votre enfance et votre jeunesse, avec une grande compassion pour ce que vous avez vécu car cette histoire est votre histoire et a forgé votre être.


C'est ainsi, et seulement ainsi, que vous pouvez commencer à vous exprimer, à vous affirmer, à vous éveiller à la vie.

La psychothérapie ne peut pas effacer votre passé, mais elle peut traiter votre présent en fonction de ce que vous avez vécu, vous permettant d'entrer en contact avec ces peurs, avec la colère qui se cache derrière, laissant peu à peu la nécessité de vous montrer comme un exemple de personne et d'être simplement une personne.


L'exercice d'enracinement que je vous propose aujourd'hui peut être un premier pas pour prendre conscience des conflits émotionnels qui se sont structurés dans votre corps depuis longtemps et qui se manifestent aujourd'hui sous forme de tensions musculaires chroniques.

C'est la porte qui vous permettra de commencer à sentir qui vous êtes vraiment.

Pour élargir la perception que vous avez de vous-même et laisser sortir vos formes d'expression.

Sentir les émotions présentes, est-ce de la peur, de la tristesse, une autre émotion ?

Faites cet exercice de base (vidéo) et demandez-vous ensuite,





Suis-je vraiment cloué au sol ou suis-je plutôt dans les nuages ?

Mes pieds sont-ils bien ancrés dans le sol ?

Comment suis-je debout ?

Comment vont mes mâchoires ?


Prendre conscience de toutes ces sensations, des émotions ancrées dans votre corps ouvre la porte sur le passé et l'origine du conflit, l'exprimer sera le moyen de commencer à guérir. Une porte qui s'ouvre sur les sensations, les souvenirs du passé et qui permet à son tour un contact avec soi-même et son corps.

C'est le travail qui se fait dans le processus thérapeutique de la psychothérapie en analyse bioénergétique, un travail constant sur les tensions musculaires et la résolution des conflits émotionnels et la relaxation des pulsions qui y sont associées. Cela permet de retourner le cercle vicieux et fait que vous pouvez commencer à tolérer la charge énergétique dans votre corps, que vous commencez à vous sentir plus vital, à avoir plus de conscience, que les sensations sont plus profondes, que vous commencez à donner un sens à votre vie.




Lorsque l'armure qui vous protège commencera à se briser, vous pourrez lâcher prise et renaître à ce monde avec plus de liberté, car les vieilles structures qui vous ont conditionné et empêché d'être ne sont plus, cette fausse identité, ce masque que vous portiez depuis si longtemps est tombé.






J'espère que l'article d'aujourd'hui vous motivera à poursuivre sur votre voie.

Vous pouvez m'envoyer vos commentaires, par courriel à katherine@espaceambar.be ou les laisser directement ici à la fin


Vous pouvez suivre EspaceAmbar à l'adresse suivante

https://www.espaceambar.be/

Instagram

https://www.instagram.com/

Facebook

https://www.facebook.com/espaceambar.be

YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCR9u-tuC64P2FCzqwiAt4ow?view_as=subscriber

L'agenda 2021 est déjà à jour, allez regarder les formations et les ateliers qui vous attendent.

Vous pouvez consulter l'agenda régulièrement ici

https://www.espaceambar.be/agenda

ou vous abonner à la lettre d'information.

https://www.espaceambar.be/

Katherine C. Lopez - EspaceAmbar

Espace de développement & d’évolution personnelle

© Copyright EspaceAmbar
katherine@espaceambar.be
​N° d'entreprise BE0524.731.002        Bruxelles | Belgique
  • Icono social LinkedIn
  • Icono social de YouTube
  • Icono social Instagram
  • Facebook icono social
  • SoundCloud sociale Icône