Rechercher

La maison dans laquelle je vis, comment me (re)construire émotionnellement


Avec tout le mouvement collectif et individuel que nous vivons et qui a mobilisé des structures que l'on croyait fixes et immuables, je voudrais aujourd'hui partager avec vous cet article lié à mes sensations actuelles qui sont en cohérence et en continuité avec l'article précédent de la rencontre de l'authenticité de l'Être.


Ce n'est pas un article sur la déco ou comment bâtir une maison, mais il est intimement lié à la façon dont nous nous construisons en tant que corps-maison. Quelle est l'importance et la répercussion dans la vie physique, psycho-émotionnelle et énergétique de la construction d'une base émotionnelle sûre qui donnera une structure au reste de notre vie.


"Mon corps est le temple de mon âme"



La rédaction de cet article m'a rappelé l'histoire des 3 petits cochons et comment s'est déroulé le processus de cette hutte de paille à la maison en briques , et tout l'apprentissage qui l'a accompagné. C'est ainsi que je ressens le processus que chacun de nous peut vivre dans le cadre de son développement et de son évolution personnel jusqu'à devenir la maison que nous choisissons d'habiter pleinement, une maison saine qui respire et que nous avons construite, modifiée au fil de la vie et des expériences que nous avons vécues, et qui a aujourd'hui, ici et maintenant une base solide.




La première maison dans laquelle nous allons vivre, nous allons commencer à la construire dans le ventre de la mère et jusqu’à nos premiers années de vie, de là son importance.


Pendant la période de gestation dans le ventre de la mère, les premiers liens relationnels seront tissés, avec nos figures d'attachement. Nous saurons à quel point nous sommes acceptés par ce que nous sommes, combien nous sommes aimés, combien nous avons été désirés, ce qui nous permettra de construire une base de sécurité émotionnelle, ou non.


L'utérus est notre premier lieu d'ancrage et marquera ensuite notre ancrage et le contact de nos pieds avec le sol et donc l'ancrage à notre vie, notre corps, notre respiration, nos relations et liens émotionnels, notre développement créatif, le désir, l'argent.


Les premières années de la vie, chez une personne dont la base est sûre sur le plan émotionnel, seront le prolongement de cet état de sécurité qui a été généré dans l'utérus. L'enfant pourra ainsi se construire avec une base solide et stable qui lui permettra de construire cette maison-corps et de l'habiter pleinement.


D'autre part, l'enfant devra souvent renoncer à une partie de ses pulsions et s'adapter à ce qui est socialement accepté, mais cela ne sera pas un problème car globalement il a l'acceptation de ses figures d'attachement. Cette acceptation sera la base sur laquelle la personnalité et le caractère seront construits.


Chez un enfant dont la base d'attachement n'est pas aussi sûre, aussi stable, les modes de pensée, de comportement et de croyance des figures d'attachement vont surtout forger cette structure, qui limitera le choix et le contact avec les besoins essentiels d'expression, d'affection et d'émotion.


Sur le plan physique, le corps, étant déconnecté des sensations, éprouvera un plaisir très limité. Il sera possible de percevoir un corps-maison, sans lumière, éteint, abandonné, négligé, sans énergie vitale qui circule à travers lui. Un corps vieilli, sans éclat, opaque, gris, rigide qui conditionne la capacité à choisir.


La deuxième maison, on peut dire qu'elle sera construite lorsqu'une fois la personne adulte pourra revivre les souvenirs de son enfance ou les expériences qui lui ont causé des tensions et des blocages et pourra les accepter, les résoudre et vivre pleinement le moment présent.


Diriger l'énergie vers le présent en revitalisant le corps, choisir de vivre connecté aux sensations corporelles, plein de beauté, de sensualité, de lumière.


Pour cela, la personne aura besoin de se détacher de son rôle de victime, d'agresseur, de sauveteur, et aura commencé à se responsabiliser de sa propre vie, en devenant chaque jour le protagoniste de sa vie.


La connexion avec l'âme et le corps se reflétera dans la manière d'être et sera à chaque instant en rapport avec les besoins et les sentiments, l'envie de vivre et de profiter pleinement du lien entre le corps, l'esprit et l'âme.


Avec le relâchement des tensions et l'expression des émotions, la perception des mouvements et des segments du corps bloqués sera plus facile, de la même manière, les contenus émotionnels, les souvenirs vont émerger permettant de se retrouver, de monter des nouveaux piliers.


Il est important de préciser que, sauf exception, nous avons tous, dans la plupart des cas, une structure de caractère, étant plus ou moins stable, et cela va conformer ce que nous appelons, dans l'analyse reichienne et bioénergétique, l'armure de caractérielle.


Dans cette armure, vous pourrez "lire" comment les sentiments, les émotions et les pensées sont mobilisés puisque ce que le corps exprime est ce dont le corps a besoin.


Et vous, quel genre de maison voulez-vous être ?


Comment puis-je me reconstruire tout au long de ma vie en tenant compte de mon processus de développement et d'évolution personnelle ?


Chacun d'entre nous peut choisir la manière dont il veut que cette maison-corps soit, puisqu'à tout moment nous pouvons prendre la décision de commencer à nous occuper de nous. Souvent, tout comme pour une maison, les signes viendront indiquer où se concentrer et réparer. Vivre dans cette maison-corps implique d'oser faire un pas au-delà de la porte d'entrée, cela implique de la vivre, de la faire vibrer, de l'habiter pleinement.


Cela implique parfois prendre conscience qu'il est plus difficile d'essayer de soutenir une façade, une apparence qui met en tension toute la structure, tout un corps plein de contractures qui empêchent une libre circulation énergétique, que de commencer à démonter et remonter la maison que vous voulez être avec des éléments plus appropriés au moment dans lequel vous êtes aujourd'hui.


Vous pouvez faire une auto-observation en tenant compte du fait qu'un corps vivant et sain est un corps qui transmet des informations sensibles sur les intentions, les sentiments, la personnalité, les postures, les expressions faciales, l'apparence.


Suis-je le propriétaire de cette maison qu'est mon corps, ma personnalité, mon apparence? En perdant les clés de cette maison que perds-je ?


Perdre les clés de la maison implique d'être prisonnier d'un mode de fonctionnement corporel dans lequel les désirs, les ressources, les sentiments ont été vécus avec une grande intensité. Elle implique de vivre avec la partie instinctive de l'être en activation permanente, ce qui produit une réduction de la motilité, de la perception qui peut donner lieu à des symptômes et des maladies, ainsi qu'à des problèmes relationnels.

Un exemple de cette réduction peut être la réduction de la respiration thoracique pour éviter tout contact avec les sentiments.


Est-ce ainsi que je veux vivre ? Sinon, que dois-je changer, où, et comment ?


Pour atteindre ce point de reconstruction, le travail avec soi-même sera un pilier fondamental pour guérir, pour se retrouver. Dans ce processus, mon rôle de thérapeute sera celui qui guide, qui soutient, qui accompagne à l'heure de détrôner l'Ego, et soutenir un éveil de transformation à long terme.


Au niveau du corps, l'accompagnement sera centré sur,

  • Le besoin d’affirmer le fondement de la maison grâce à la sécurité dans votre corps à travers de postures d'enracinement qui vous permettront de renforcer et de stabiliser vos jambes et votre bassin.

  • Le renfort de votre force intérieur, de votre détermination en utilisant votre énergie et en faisant travailler votre plexus et votre colonne vertébrale.

  • La régulation de votre respiration pour redonner à votre corps sa vitalité.

  • La mise en pratique les outils qui vous permettront de vous connecter avec votre corps.

  • La reconnexion avec la sensibilité de votre corps, de votre esprit grâce au mouvement somatique.

  • La pratique d'exercices de respiration pour réguler vos états d'instabilité, d'agitation, d'incertitude et d'anxiété


Vous retrouverez,

  • Plus de connaissance de soi et la capacité à faire de choix

  • Du développement personnel

  • Être au centre de votre santé

  • Être le protagoniste de votre vie

  • Être plus connecté à votre intuition

  • Être plus en contact avec vos sensations

  • Créer la fusion parfaite et l'enraciner

  • Intégrer toutes vos parties et les ancre

Je suis en parfait équilibre. Je suis physiquement et émotionnellement connecté et guéri. Je suis libre de tout souci et en paix avec ce que je suis. Louise Hay

Si vous souhaitez connaitre plus sur le type d'accompagnement que je propose, vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : katherine@espaceambar.be


J'espère que l'article d'aujourd'hui vous motivera dans votre cheminement vers la guérison.

Vous pouvez m'envoyer vos commentaires, par e-mail à katherine@espaceambar.be ou les laisser directement ici à la fin.

Vous pouvez suivre EspaceAmbar à l'adresse suivante

https://www.espaceambar.be/

Instagram

https://www.instagram.com/

Facebook

https://www.facebook.com/espaceambar.be

Youtube

https://www.youtube.com/channel/UCR9u-tuC64P2FCzqwiAt4ow?view_as=subscriber



Compte tenu des circonstances que nous connaissons avec le Covid, l'agenda sera mis à jour lorsque les mesures de sécurité seront plus claires. Vous pouvez consulter régulièrement l'agenda ou vous abonner à la lettre d'information.

https://www.espaceambar.be/

Katherine C. Lopez

17 vues
katherine@espaceambar.be
​N° d'entreprise BE0524.731.002        Bruxelles | Belgique
  • Icono social LinkedIn
  • Icono social de YouTube
  • Icono social Instagram
  • Facebook icono social
  • SoundCloud sociale Icône